Paris, le 9 février 2010,

+ 28% en un an : le e-commerce français se maintient à un très haut niveau de progression

Selon le Baromètre e-commerce de l’ACSEL élaboré avec le concours de PricewaterhouseCoopers, qui s’appuie sur les données fournies par les intermédiaires de paiement en ligne(*), les e-commerçants français ont enregistré un chiffre d’affaires de 8,27 milliards d’euros au quatrième trimestre 2010, en progression de + 25% par rapport au quatrième trimestre 2009, pour un total de 94,6 millions de transactions (+28% en un an).

Sur l’année 2010, le chiffre d’affaires cumulé a été 28,80 milliards d’euros soit une progression de 28% par rapport au chiffre d’affaires cumulé de 22,49 milliards d’euros en 2009 (et +31% en 2009 par rapport à 2008).

Parmi les PME et TPE du e-commerce, les 100 premiers sites e-commerce réalisés avec le logiciel PowerBoutique ont enregistré un chiffre d’affaires de 49,5 millions d’euros pour 382.311 transactions  d’octobre à décembre 2010, ce qui représente une croissance respective de 15% et 32% par rapport au quatrième trimestre 2009.

« L’e-commerce confirme sa position de locomotive de l’économie française, tant par la croissance de ses volumes que par la vigueurs de ses créations d’entreprises, que nombre de pays européens nous envient ! », déclare le président de l’ACSEL, Pierre Kosciusko-Morizet.

Voir en annexe les indicateurs complémentaires fournis par PricewaterhouseCoopers, le Groupement des cartes bancaires CB, PowerBoutique, Leguide.com, Neteven et ip-Label.

(*) : Atos Worldline, Crédit Mutuel-CIC, Monext, Ogone, Paybox, PayPal, SP Plus (Caisse d’épargne) ; les données de ces intermédiaires de paiement – qui incluent les paiements en ligne avec des cartes privatives – sont agrégées par PricewaterhouseCoopers

Practice http://domyhomework.guru concluding your essays in a more memorable way