Paris, le 27 avril 2009,

Selon le Baromètre e-commerce de l’ACSEL, l’association de l’économie numérique, la croissance de l’e-commerce en France connaît un ralentissement au premier trimestre 2009.

Ce tassement est notamment illustré par la baisse en volume des paiements effectués par cartes bancaires sur le réseau CB avec une croissance qui a chuté de 40 à 20% entre les premiers trimestres 2008 et 2009. Ce volume de paiement est de 4,02 milliards d’euros au premier trimestre 2009 (49,4 millions de transactions) contre 3,34 milliards d’euros au premier trimestre 2008.

Pour les intermédiaires financiers, (qui intègrent également les paiements en ligne des cartes privatives.) la croissance des volumes de paiement s’est stabilisée autour de 31% aux premiers trimestres 2009 et 2008 avec montant de 5,1 milliards d’euros contre 3,9 milliards.

« La croissance marque clairement une pause, mais l’e-commerce est un des rares secteurs à tirer son épingle du jeu dans un contexte de crise systémique majeure. » commente le Président de l’ACSEL, Pierre Kosciusko-Morizet .

« Les acteurs « installés » connaissent en moyenne un ralentissement assez logique de leur activité, alors que les acteurs récents ont une croissance forte et que l’arrivée de nouveaux acteurs tire vers le haut la progression du e-commerce en France. »

La dynamique du marché est en partie soutenue par l’arrivée de nouveaux entrants qui affichent naturellement des taux de progression importants. En un an, le nombre de sites marchands a progressé de 24% selon l’Indicateur de Leguide.com.

Pour autant, cette dynamique ne doit pas masquer le ralentissement des sites matures L’observation du panel ACSEL de 20 e-commerçants met en évidence une croissance de 4% de leur chiffre d’affaires et de 9% du nombre de transactions.

Les 100 premières TPE-PME du panel PowerBoutique se rangent au niveau de la croissance globale du marché et ont vu leur chiffre d’affaires progresser de près de 20% au 1er trimestre 2009, soit un montant de 34 millions d’euros.

Le Baromètre e-commerce de l’ACSEL confirme que les français se tournent de plus en plus vers Internet en période de crise pour effectuer leurs achats. Avec plus 38% du nombre de transactions par rapport au trimestre comparable en 2008, l’étude révèle que l’achat en ligne entre véritablement dans le quotidien et que les français font de plus en plus confiance à l’achat en ligne. Le panier moyen reste stable à environ 90 €. (données des intermédiaires financiers).

Enfin, l’e-commerce français exporte et réalise 7,75% de son chiffre d’affaires avec des porteurs de cartes étrangers contre 3% pour l’activité globale .

Les données du panel ACSEL et des Intermédiaires financiers sont agrégées par PriceWaterHouseCooppers pour le Baromètre e-commerce de l’ACSEL.

 

Téléchargez le communiqué complet