La situation exceptionnelle que nous traversons souligne plus que jamais la nécessité de s’attaquer au sujet de l’inclusion numérique.

Des millions de Français sont pas, peu, ou mal « armés » pour ce nouveau monde digital qui, comme on le voit aujourd’hui, s’impose parfois brutalement à nous. Il ne s’agit pas seulement d’équipement informatique ou de connectivité, mais aussi pour tout un chacun d’acquérir les codes, la grammaire et le vocabulaire de cet environnement particulier.

 

Malgré l’engagement exceptionnel de tous les acteurs du numérique qui comme vous le verrez au sein des témoignages de nos membres n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire face aux besoins accrus du fait de cette crise, fournir des outils aussi bons soient-ils ne suffit pas à transcender la fracture digitale qui existe bel et bien dans notre pays comme partout ailleurs. Il suffit pour nous en convaincre d’observer les multiples réalités de l’école de la république à l’heure du confinement, à l’image de la diversité des professeurs, des enfants, de leurs familles et des équipements et compétences de chacun.

Et pour préciser ma pensée, le problème ne vient pas particulièrement de l’un ou de l’autre des acteurs concernés, la réalité de l’exclusion numérique c’est qu’elle transcende les catégories socio-professionnelles, les zones géographiques et même les générations.

Par exemple, on aurait tort de croire qu’être un jeune urbain protégerait contre ce mal, ou encore que nos enfants parce qu’étant des semi-professionnels du jeu vidéo en ligne seraient pour autant aptes à apprendre et à se développer dans cet univers numérique. Qui peut croire qu’un monde meilleur nous attend à l’aune de la transformation digitale de la société si ce monde n’est pas celui de tous et toutes, sans exception, sans oubli, sans laissés pour compte ?

 

Il y a quelques semaines j’avais l’honneur et le plaisir de recevoir sur scène Cédric O, Secrétaire d’Etat en charge du numérique, pour débattre et échanger à Bercy de ce sujet dans le cadre de la conférence Acsel Baromètre de la confiance des Français dans le numérique. Vous pouvez revoir cet entretien dans la vidéo ci-dessous et, entre autre, découvrir quelques-unes des mesures phares du plan d’actions du gouvernement sur ce sujet. Je sais par ailleurs que nombre d’acteurs économiques clés du pays, comme nos membres éminents que sont Orange, La Poste, ou encore les banques et les assurances dans toute leur diversité, avaient des projets importants en la matière.

 

Nous ne sommes pas encore sortis de cette crise sanitaire, et la crise économique qui va s’en suivre nous interpelle tous. Je fais néanmoins le vœux que l’inclusion numérique soit, pour nous tous, encore plus qu’auparavant au cœur de nos ambitions de demain.

Laurent NIZRI

Président de l'Acsel

Retrouvez l'échange sur l'inclusion numérique entre Cédric O et Laurent Nizri (conférence Baromètre Confiance des Français dans le numérique du 25 février 2020)

RETROUVEZ LES AUTRES TEMOIGNAGES DES MEMBRES DE L'ACSEL

 

© Acsel 2020. Tous droits réservés. Mentions Légales. Données personnelles.