Rencontre avec Anne-Laure Navéos

Début septembre 2020, nous avons échangé avec Anne-Laure Navéos, Managing Director – M&A, Strategic Investments, Digital d’Arkéa.

Elle est également Administratrice de l’Acsel. 

 

 

 

  • Anne-Laure, pouvez-vous revenir en quelques phrases sur votre parcours ?

L’innovation et l’entrepreneuriat sont deux moteurs qui guident mon parcours. Diplômée de l’EM Lyon et d’un MBA Entrepreneurship au sein de la Weatherhead School of Management aux Etats-Unis, j’ai démarré mon parcours dans des petites structures entrepreneuriales.
Forte de ce premier bagage dans le monde de la création et de l’entrepreneuriat, j’ai eu la chance de rejoindre il y a 15 ans le groupe Arkea, pour y travailler sur l’avenir des services bancaires et financiers.
Arkea a la particularité d’être l’unique groupe bancaire français implanté en région. C’est un acteur de taille moyenne, challenger sur son marché, ce qui lui a permis de voir très tôt la nécessité de se renouveler, d’innover pour se développer.

Je suis convaincue que le digital et les partenariats externes, piliers sur lesquels le Groupe a bâti son modèle de développement, sont essentiels pour se développer dans un marché qui se transforme en profondeur, avec une pression concurrentielle intense.
Entre mon arrivée chez Symphonis, la startup du Groupe dédiée au courtage en ligne en 2005, et aujourd’hui, au sein de la Direction Croissance externe, Partenariats et Digital que j’ai développée, on a vu s’accélérer les initiatives innovantes sur le marché, et émerger un écosystème Fintech dynamique et fertile.
Au sein de ma Direction, nous avons mis en place une organisation qui permet de répondre à la multiplication et à l’accélération de ces initiatives. On a créé une forme de digital factory, incarnée par la filière d’excellence dédiée à la Fintech, “BreSSSt”, qui a vocation à favoriser l’innovation dans les services financiers, grâce à l’open innovation.

Aujourd’hui, je suis fière d’avoir contribué à faire d’Arkéa un modèle de la collaboration entre banques et startups, acteur de référence de l’écosystème numérique et fintech. L’avenir s’annonce tout aussi passionnant, nous ne sommes qu’au début de la transformation !

 

  • Pourquoi avez-vous décidé de vous investir au sein de l’Acsel ?

Arkéa, comme l’ensemble du secteur bancaire, est pleinement impacté par les enjeux liés à la transformation numérique. Pour réussir notre mutation, et accompagner les transitions de nos clients, j’ai la conviction que la confrontation à d’autres acteurs, d’autres secteurs, pour croiser nos regards et nos expertises, permet de capitaliser sur les réussites, d’apprendre des échecs et de gagner du temps dans ce qui relève d’une véritable course de vitesse.

Notre immersion dans l’écosystème numérique et Fintech, au travers de nos investissements comme de nos partenariats, font d’Arkéa un acteur incontournable de l’économie numérique : c’est aussi ce regard d’observateur privilégié que je souhaite partager avec les membres de l’ACSEL.

L’expertise et la diversité des membres de l’association amène une grande richesse dans les partages et les collaborations. Les commissions thématiques, les évènements et études proposés par l’association sont autant d’opportunités d’interactions autour de la valeur créée par le numérique. C’est, à mon sens, l’une des clés pour qu’ensemble nous parvenions à relever les défis à venir.