L’ACSEL participait mardi 15 octobre 2013 au 5ème Congrès européen du E-commerce qui se déroulait à Bruxelles, organisé par son association partenaire l’EMOTA (European Multi-channel and Online Trade Association), l’EDIMA (European Digital Media Association) et la Commission européenne.

Plus de 200 personnes ont participé au Congrès. Les acteurs de l’e-commerce, les représentants des institutions européennes et des consommateurs y ont débattu de l’agenda numérique et des moyens de lever les obstacles qui freinent la croissance de l’e-commerce européen transfrontière, notamment dans les domaines des paiements et de la logistique de livraison des colis.

L’EMOTA évalue le marché de l’e-commerce européen à 350 milliards d’euros en 2013, soutenu par un taux de croissance de 17% en 2012 et susceptible de créer 1,5 million de nouveaux emplois à horizon 2018. Les achats entre pays européens devraient croître deux fois plus vite que les achats réalisés dans les marchés domestiques, constituant un enjeu clef de la relance de l’économie européenne par le marché intérieur.

Pour renforcer la confiance des cyber-acheteurs, l’ACSEL participe avec ses homologues européens à l’élaboration d’un label e-commerce européen. L’objectif de l’EMOTA est de représenter, avec le soutien des institutions européennes l’organisme d’accréditation des labels nationaux conformes au code de bonnes pratiques européen.

In this http://firstessaywritinghelp.com/ essay, I will give you lots of reasons why slot machines should not be legalized in baltimore.