Dans une note du 28 avril 2010 au Sénateur Hervé Maurey, chargé d’une mission sur le financement du très haut débit par la Secrétaire d’État à l’économie numérique, l’ACSEL prend position pour le nécessaire développement du « très haut débit » à une large échelle, notamment pour les PME, fait part de ses réflexions sur ce qu’il ne faut pas faire en termes de financement et de ses attentes pour que l’accès aux équipements existants soit facilité.

« Le très haut débit (THD) et, par voie de conséquence, le raccordement en fibre optique des entreprises et des foyers est une nécessité et une opportunité pour la France. Notre pays, loin d’être à la traîne sur ces sujets, reprendrait de l’avance, basculerait davantage dans l’économie numérique pour bénéficier de tous ses avantages tant sur le plan économique que sociétal s’il prenait les bonnes initiatives dans ce domaine … »

Lire la lettre –  Lire la note

Assume that your reader is unfamiliar with the i have to write an essay procedure