La livraison du dernier km réinvente-t-elle le commerce ? Compte rendu

ACSEL – Commerce Tech Club du 08/07/2021
Contre rendu du Webinar par Fred Cavazza

 

 

 

L’accès au replay sera mis en ligne prochainement pour nos adhérents.

Contexte et enjeux (Nabil Malouli, DHL)

Avec l’accélération de la croissance des usages numériques, tous les secteurs se mettent au commerce en ligne (+ 42% de vente en ligne de produits de grande consommation en 2020 selon NielsenIQ). D’où une concurrence très féroce et la nécessité de se différencier, notamment grâce à la livraison qui est devenu un réel avantage concurrentiel (un fort impact sur le taux d’abandon des paniers). La livraison est cependant un domaine très complexe, car nous assistons à une densification du maillage des points logistiques (ex : dark stores, casiers, click & collect, micro-entrepôts…).

Les principaux enjeux de la livraison sont en premier lieu l’amélioration de l’expérience client (baisse des coûts et délais) et la réduction de l’empreinte carbone. Pour y parvenir, les logisticiens s’efforcent de rapprocher l’inventaire (le stock) des clients et d’automatiser (robots et drones).

Besoins et problématiques (Edouard Margain, Lavinia – Julien Vialle, FM Logistic)

Les besoins exprimés par les consommateurs sont d’avantage de précision avec des créneaux de livraison plus petits (1 h et non ½ journée), de la livraison express pour les produits frais (en 1 à 2 h) et des circuits courts (consommer des produits en proximité).

Les problématiques auxquelles sont confrontés les marchands :

  • Diminuer à la congestion urbaine, car la livraison est évaluée à 30% du trafic en ville (à Paris, il y a 61% de livraisons à domicile pour moins de 30% dans le reste de la France) ;
  • Eviter le suremballage des produits (ex : les bouteilles de vin qui sont emmaillotées dans plusieurs couches pour ne pas être cassées lors d’une livraison classique et seulement dans un fourreau avec une livraison de proximité en vélo ou à pied) ;
  • Trouver le bon compromis entre rapidité et qualité de livraison ;
  • Mutualiser les infrastructures logistiques avec d’autres acteurs pour proposer toujours plus d’options de livraison aux consommateurs.

A plus large échelle, l’objectif poursuivi par les municipalités et distributeurs est de transformer les points de collectes (passifs) en des micro-zones d’activités et de services (ex : réutilisation des parkings et des stations-essence).

Freins et leviers (Jessie Toulcanon, Pickme – Michael Mahut, Agilenville – Kevin Alcaraz, Carrefour Market)

Il existe de nombreux freins à l’émergence et au développement de nouveaux acteurs de la livraison :

  • Un réel défi social et sociétal (notamment sur le statut des livreurs et sur la politique RSE) ;
  • Garantir la délivrabilité des produits (rappelons qu’il y a tous les ans plus de 30 M de colis en incident de livraison chez Colissimo) ;
  • Financer le trajet retour (notamment en faisant de la collecte de colis à envoyer ou de la récupération de cartons et consignes).

Néanmoins, plusieurs leviers stimulent les acteurs en place :

  • Réhumaniser la relation entre le marchand et ses clients
  • Maintenir l’activité en centre-ville (pour les commerçants qui étendent leur zone de chalandise)
  • Recréer du lien entre les citoyens (ex : récupération de colis pour ses voisins)
  • Participer de façon active à la transformation du paysage urbain (la ville de demain).

Conclusion

La livraison est un facteur-clé de fidélisation pour les marchands, car une bonne livraison conditionne le ré-achat. C’est également un facteur de différenciation en jouant notamment sur l’éco-responsabilité.

Retrouvez le programme 

La livraison du dernier km réinvente-t-elle le commerce ?

Enjeux de la livraison du dernier km et solutions pour le commerce :
expérience client, performance opérationnelle, implantation, RSE…
Le 08 juillet

La livraison du dernier kilomètre qui a été longtemps le parent pauvre de la logistique est désormais au cœur de l’innovation et de nouveaux modèles économiques.

L’essor du e-commerce accéléré avec la crise sanitaire et des modèles de plateformes comme Uber Eats, Deliveroo…. l’émergence des dark stores/dark kitchens , l’évolution des modes de consommation, les nouveaux enjeux environnementaux et le réaménagement de la circulation dans les centres villes….ont propulsé la problématique de la livraison du dernier kilomètre au premier plan des enjeux du commerce.

De nombreuses entreprises, logisticiens traditionnels, startups proposent ces nouvelles solutions : de la livraison en 10 minutes aux promesses d’engagements écologiques et sociaux… la palette est large.

Alors, est-ce que la livraison du dernier km peut réinventer le commerce ?

Le Commerce Tech Club de l’Acsel propose de faire le point :
expérience client, performance opérationnelle, implantation, RSE…avec les logisticiens, les startups et les marchands.

  • Intro : Alexandre Eruimy : présentation Acsel, le CTC le programme 
  • Livraison du dernier kilomètre : Révolution ou évolution ? Nabil Malouli, VP Global Ecommerce DHL 
  • Enjeux de diversité de la logistique du dernier kilomètre ?
    • Edouard Margain, Directeur des Opérations, Lavinia
    • Julien Vialle, Global Marketing Director FM Logistic
    • Animé par Alexandre Mahe, membre du CTC, Managing Director, Partner, Fabernovel
  • Quels freins et quels leviers pour les nouveaux entrants ?
    • Kevin Alcaraz, Co-Gérant Carrefour Market à Marseille
    • Jessie Toulcanon, CEO & Cofounder, Pickme
    • Michael Mahut, Fondateur Agilenville
    • Animé par Corinne Estève, membre du CTC, Directrice Marketing, com & HR Limonetik
  • Conclusion par Fred Cavazza, membre du CTC, Marketing Technologist et Cofondateur SYSK.