Tirer profit des expériences du travail en confinement pour réussir vos réunions ? Human Learning eXpedition invité de #Reinventwork

@ReinventWork, #les autres publications, Article

La réunionite, ça vous énerve? Vous n’êtes pas un cas isolé. Et la réussitologie! Ca vous parle? Et bien Human Learning eXpedition, invité de #ReinventWork le 14 Mai dernier, a fait découvrir aux heureux participants de l’atelier en ligne, ce concept qui vise à mettre en oeuvre des comportements amenant aux succès dans le cadre professionnel.

Pour toile de fond le confinement, les nouvelles formes de collaborations imposées, les réussites, les écueils, les joies, les douleurs, les révélations … Tant sur le fond que sur la forme, nos comportements durant cette période chaotique étudiés par des professionnels de la réussite nous enseignent des bonnes pratiques qui, pour certaines, méritent de perdurer.

Perrine Corvaisier et Amélie Dagues, toutes deux réussitologues et coaches certifiées chez HLX, aux côtés de Vincent Montet et Perrine Grua, respectivement Président et CoPrésidente du Club #ReinventWork de l’ACSEL, ont décortiqué nos attitudes pour en faire bénéficier nos fonctionnements collectifs d’aujourd’hui et de demain. 

Lumière sur la réussitologie

L’Art de réussir; quelle belle finalité. Ambition, détermination ou philosophie, individuelle ou collective, la réussite fait appel aux sacro-saints Soft Skills ou compétences comportementales, innées ou acquises avec l’expérience, qui caractérisent chaque individu

que nous sommes. Nos comportements gagnants nous engagent dans une spirale ascendante. Apprécier la réussite à sa juste mesure est une absolue nécessité qui conduit au progrès collectif. 

Peu, voire pas, répandue dans notre société, le mot “réussitologie” n’apparaît que brièvement sur Internet dans un texte québécois consacré à la défense de la langue Française. L’Art de la réussite serait-il boudé? Pourtant, dans le contexte de transformation digitale et de changement de paradigme de nos sociétés humaines, avec les prises de conscience liées à la préservation de l’environnement et aux enjeux sociétaux, il prend tout son sens. 

Au lendemain de la crise sanitaire sans égale que nous avons connu, viser le bien et le succès collectif doit devenir un facteur fédérateur. Mais comment faire en pratique?

Trop de réunions, tue les réunions!

Savez-vous que les Européens participent en moyenne chaque semaine à 10 réunions pour un total hebdomadaire de 8 heures. Sur une carrière complète cela représenterait quasiment 16 années de notre carrière passé en réunions. Jugées trop longues (on s’en doute) à cause de retards, de difficultés à démarrer ou à acter des décisions, elles sont, pour 88% des sondés, estimés inutiles et inefficaces. Quand 73% disent travailler sur d’autres projets durant lesdites réunions, d’autres avouent se déconnecter ou rêvasser, à plus forte raison en distanciel. Souvent dictées car injonction à collaborer ou à se réunir, les réunions perdent leur sens.

Illustrée par les résultats d’un sondage live réalisé durant l’atelier, il s’avère qu’une remise en cause de fond soit nécessaire de façon individuelle comme globale. Quand la majorité des participants estiment que les réunions qu’ils organisent sont réussies, ils affichent que seulement un quart de celles auxquelles ils assistent sont performantes. Cherchez l’erreur!

Concevoir et mettre en oeuvre des dispositifs collectifs pour réussir les projets inhérents aux entreprises, trouver le sens de la mission des équipes et des individus, tel est le métier de celles et ceux qui oeuvrent dans l’art de favoriser les comportements de la réussite. Fortes de leur expérience, Perrine Corvaisier et Amélie Dagues ont étudié les collaborations sous toutes leurs formes, dans d’autres pays, au travers de nombreuses castes variées professionnelles, privées comme publiques, militaires, théologiques, mais aussi au travers de l’histoire et du temps. A la clé, un recueil des bonnes pratiques et de démarches rétrospectives bientôt disponible sous forme d’ouvrage à lire. Mais pour le moment, en pratique: participons, partageons, progressons ensemble!

Réussir vos réunions, un pari?

Avec pour ambition d’accélérer l’adaptation des organisations aux nouvelles pratiques de collaborations, bousculées par la transformation numérique mais aussi par les évolutions contextuelles aléatoires, souvent imprévues et soudaines, de nouvelles habitudes voient le jour. 

Ainsi le télétravail, pas encore totalement installé avant le confinement lié à la crise de CoronaVirus, n’en finit plus de faire parler de lui. Installé dans nos quotidiens est-il pour autant profondément incrusté? Ce que nous savons c’est qu’il perdure et affiche de beaux jours devant lui. Découvert, apprécié voire applaudi pour ses effets positifs sur la qualité de vie que certains ont pu en retirer, abhorré par d’autres pour l’isolement éprouvé, le télétravail entraîne de nouvelles organisations et fait appel à de nouvelles bonnes pratiques. Ainsi pour mener à bien les réunions à distance, assurer leur productivité et leur utilité, nous devons adopter de nouvelles postures et réflexes.

Nouveaux outils et nouvelles formes de savoir-être

Le télétravail fait appel à l’usage quotidien d’outils renouvelés comme les solutions de web-conférences. Qui n’a pas suivi ou réalisé une ou des visio-réunions durant les derniers mois? Requérant curiosité, agilité et maîtrise, les nouvelles pratiques liées aux normes professionnelles ont fait écho à notre savoir-être. De fait, nous avons été obligé de développer tant nos compétences théoriques pour nous mettre à niveau technologiquement, que nos compétences pratiques et opérationnelles, que nos compétences relationnelles.

Avoir le don d’engager les participants à une réunion virtuelle nécessite, il est vrai, un savoir être particulier et renvoie à l’usage de bonnes pratiques réinventées.

Bâtir les fondements d’une réussite collective

Prêts à endosser notre costume de réussitologue au sein de nos diverses organisations, nous avons réalisé une démarche Live, fort agréable à vivre, pour mieux comprendre les clés de nos comportements gagnants. 

Nous avons cherché, sous forme d’investigation à faire émerger des faits tangibles pour faire progresser la qualité de nos réunions. 

Diablement efficace et parfaitement séquencée, l’expérience s’est déroulée en duo. Il s’est agi de faire émerger, sous forme d’enquête, les phénomènes de la réussite et définir ceux qui méritaient de perdurer. 

L’exercice a consisté, après que chacun se soit brièvement présenté (1 minute), à poser à tour de rôle 3 questions précises à son binôme jusqu’alors inconnu (5 à 7mn chacun):

  • Citer une expérience de réunion à distance vécue comme particulièrement utile; dans laquelle nous nous sommes sentis parfaitement à notre place et performant.
  • Expliquer les actions mises en oeuvre durant la réunion qui font que cette expérience a été identifiée comme un succès.
  • Donner 3 initiatives mises en place pour que cette réussite devienne la norme dans l’entreprise ou le service.

Ce travail d’investigation n’est pas simple; les résultats sont propres à chacun et à chacune des entités.

Et maintenant, à vous de jouer !

Article réalisé par Corinne Estève Diemunsch,
membre du conseil d’administration de l’Acsel
Dir Marketing / Com et DRH Limonetik

 

© Acsel 2020. Tous droits réservés. Mentions Légales. Données personnelles.